La méthode Brooke Castillo : comprendre ses émotions

7 Mar 2019 | Développement personnel

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un outil que j’ai découvert il y a peu de temps dans une vidéo d’Esther. Il s’agit d’une méthode très simple à réaliser et particulièrement efficace. Mise au point par une life coach américaine, Brooke Castillo, elle consiste à remplir une grille de 5 items. Avec ses 5 points, il est possible d’analyser et de comprendre n’importe quelle situation ! L’occasion d’y voir plus clair sur notre fonctionnement et de corriger le tir.

Comment ça fonctionne ?

En remplissant les 5 items du modèle, notre cerveau va prendre la hauteur suffisante pour analyser une situation qui ne nous satisfait pas. Ainsi, il est possible de comprendre comment nos pensées nous ont amené à réagir ainsi face à cette situation, pour un résultat qui ne nous satisfait pas. En effet, toutes nos actions sont le résultat de nos pensées. Si vous lisez ces lignes, c’est que vous avez pensé que cet article pourrait vous être utile. Si j’ai écris cet article, c’est que j’ai pensé qu’il pourrait aider d’autre personne que moi à y voir plus clair dans leur vie. En mettant le doigt sur la pensée impliquée, on peut alors la modifier pour obtenir un résultat différent.

Vous ne comprenez rien à mon charabia ? Ne vous inquiétez pas, tout va s’éclaircir dans le prochain paragraphe.

Les 5 items du modèle

Il est question de 5 points qu’il va falloir remplir en toute objectivité, sans se trouver d’excuses. Oui oui, tu peux y arriver ;-).

Circonstances : Les faits ou la situation, décrite de façon neutre et sans jugement

Pensée : La phrase que je me dit dans ma tête au sujet de ces circonstances

Émotion : Comment je me sens quand je pense ça

Action : Ce que je fais (ou ce que je ne fais pas) quand je me sens comme ça

Résultat : Les conséquences dans ma vie de cette action ou inaction

En faisant cette analyse, nous pouvons remonter jusqu’aux pensées qui ont été à l’origine d’un résultat. Donc, pour changer le résultat dans une situation similaire (ou dans la situation actuelle si elle n’est pas résolue), il faut commencer par changer de pensée. Remplacer sa pensée négative par une pensée positive pour générer une action positive et donc un résultat satisfaisant. Voyons ça de plus prêt avec un exemple.

Analyser une situation avec le modèle de Brooke Castillo

Voici un exemple susceptible de parler à tout le monde :

Circonstances : mon petit ami m’a plaqué.

Pensée : personne ne veut de moi, je vais finir seule.

Émotion : tristesse et désarroi.

Action : je me morfonds en me cloitrant chez moi.

Résultat : je suis totalement déprimée.

Ici, la grille me permet de prendre conscience qu’en pensant que « personne ne veut de moi », je me lamente sur mon sort et je nourris ma tristesse et mon désarroi. Résultat, je suis une locque humaine qui se terre pour fuir le monde.

Pour surmonter la situation et reprendre le dessus, je me rends compte qu’il faut que je modifie ma pensée. Voici la seconde grille que je pourrai remplir pour arriver à un résultat beaucoup plus positif.

Circonstances : mon petit ami m’a plaqué.

Pensée : c’est que l’on n’était pas fait pour être ensemble mais quelqu’un qui me convient vraiment m’attend quelque part.

Émotion : optimiste.

Action : je sors avec mes copines car le bon peut se cacher n’importe où.

Résultat : sortir de chez moi et voir du monde m’occupe l’esprit et je remonte doucement la pente grâce au soutien de mon entourage.

Quand utiliser le modèle Brooke Castillo ?

La simplicité du modèle permet de l’utiliser dès que l’on se sent enfermé dans une situation ou que l’on a du mal à retrouver un état d’esprit positif. Par exemple, perso je déteste la grisaille et la pluie. Ça peut carrément me démoraliser pour la journée. Dans ce cas, pour comprendre ce qu’il se passe dans ma tête quand je me reveille avec un ciel gris, je pourrai prendre un papier et un crayon et remplir la grille :

Circonstances : il pleut et il fait gris.

Pensée : ce temps me déprime.

Émotion : démotivation, envie de rien.

Action : je regarde une série toute la journée en pyjama.

Résultat : j’ai passé une journée improductive au possible, je me sens inutile et frustrée.

Visiblement, le soucis chez moi, c’est que j’associe le mauvais temps à la déprime. Du coup, je me mets dans un état d’esprit de mollesse. Si je veux faire des journées de mauvais temps un moment bien vécu et productif, quel genre de pensée je pourrai avoir ?

Circonstances : il pleut et il fait gris.

Pensée : je peux rester chez moi sans culpabiliser et prendre soin de moi et faire un gateau pour mes hommes.

Émotion : sereine.

Action : journée cocooning et patisserie.

Résultat : je suis satisfaite de ma journée et je me sens bien.

Conclusion sur cet outil

La méthode Brooke Castillo m’a séduite par sa simplicité et son efficacité. Il n’y a rien de révolutionnaire car ce sont des notions que nous avons instinctivement. Mais la puissance ici est de poser des mots sur son ressenti, de prendre la mesure des conséquences de nos pensées sur nos actions. En 5 phrases, on comprend facilement où le bât blesse. On peut alors avoir l’opportunité de corriger le tir en modifiant sa façon de penser. C’est du coup un bon exercice pour apprendre à son cerveau à pensée positivement et à lutter contre les croyances limitantes (l’ennemi numéro 1, comme je l’explique dans un article ici). Car comme je le dis souvent, le positif attire le positif ! À méditer 😉

 

Si cet article t’a plus, n’hésite pas à liker et partager 😉

 

Sophie Chérif

Sophie Chérif

Le blog de Sophie me permet d’écrire des articles sur des sujets qui me passionnent et qui j’espère vous seront utiles.
Je vous souhaite une bonne lecture !

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial