Le secret pour bien commencer l’année !

par | Jan 8, 2019 | Bien-être

À l’heure des résolutions, on sait au fond de nous qu’elles ne tiendront pas sur la longueur… Et si cette année vous restiez motivé de janvier à décembre ?

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Enter your email address and click on the Get Instant Access button.
We respect your privacy

L’émulation du mois de janvier

Une nouvelle année c’est comme une nouvelle page qui s’ouvre. Psychologiquement, on a la sensation que tout est de nouveau possible. On est remonté comme une pendule, énergisé par les fêtes qui nous ont permis de faire une petite pause entouré des gens que l’on aime. On prend alors un tas de résolutions tout en sachant qu’une fois la rentrée arrivée, la routine réenclenchée et la tristesse des journées d’hiver, elles retomberont comme un soufflé trop cuit. Mais ne désespérez pas, la motivation est un état d’esprit. Et votre état d’esprit ne dépend que de vous ! Vous connaissez tous l’expression « voir le verre à moitié plein ou à moitié vide ». L’idée est donc de le voir constamment à moitié plein, même quand la tentation de voir l’autre moitié plus obscure entame notre bonne humeur et notre bonne volonté.

Comment rester positif en toutes circonstances ?

Peut-être que je m’emballe un peu quand je dis en toutes circonstances. L’ambition n’est pas de devenir Bouddah bis. Mais il est néanmoins possible de reformater son esprit pour voir le positif, même quand tout a l’air de tourner à l’envers. Pour se faire, rien de plus simple (en théorie évidemment haha). Quand vous êtes dans un mauvais jour et que rien ne se passe comme prévu, prenez les choses avec philosophie. S’énerver, rouméguer, se traiter de saut(e) parce que, si on s’était écouté et qu’on avait pris ce satané parapluie avant de sortir, on n’en serait pas là, trempé jusqu’à l’os, aveuglé par la pluie et les cheveux dégoulinants… N’empêche que le parapluie est bel et bien à la maison et que la pluie n’est pas prête de s’arrêter… Alors quel est l’interêt de perdre de l’énergie face à l’inadvertance ? Aucun. À part s’ancrer dans un état d’esprit encore plus négatif et d’attirer invariablement une nouvelle couche de négatif. On se souvient tous d’avoir vécu des journées séries noires. À se demander si le sort n’était pas en train de s’acharner et de nous faire payer nos menus mensonges (on sait tous que ce ne sont pas les souris qui ont fini la brioche!) et nos promesses non tenues. Inversement, quand la journée commence avec une bonne nouvelle, c’est comme si il y avait un soleil au-dessus de notre tête malgré le brouillard matinal d’une matinée d’hiver. Et comme la bonne humeur est communicative, ce jour là vous remarquez que tout le monde vous sourit, vous vous sentez bien et séduisant(e) et vous avez la sensation qu’un truc génial peut vous arriver.

Moralité de cette histoire ?

Nous voyons les choses au prisme de notre humeur. C’est comme les filtres Instagram, qui vont de « lumière et contraste ++ » au simple « noir et blanc » limite tout gris. Changer de filtre, même lorsque vous vivez un moment désagréable, est aussi simple que sur Insta. Il suffit de se recentrer et de choisir de rester positif malgré les circonstances. Vous pouvez vous dire quelque chose comme : « Certes, je ne vis pas un moment très agréable, mais si tout allait toujours bien dans ma vie je m’ennuierai comme un rat mort ! Alors haut les coeurs, le positif attire le positif ! ». En relativisant, même les expériences pénibles prennent du sens. Expérimenter, c’est apprendre, évoluer. Pour savoir que le feu brûle, un enfant doit mettre son doigt sous une flamme sinon il ne comprendra pas vraiment de quoi on lui parle. Sur le coup il aura un peu mal, mais la prochaine fois il saura qu’il faut faire attention. Les épreuves du quotidien ou les épreuves de la vie sont autant d’occasions de se dépasser. D’ailleurs, je tends à croire de plus en plus avec l’expérience que tant que l’on n’intègre pas la moralité qui en découle, une épreuve similaire se représentera. Alors souriez à la vie, vivez chaque difficultés comme un challenge pour vous-même.

Et si vraiment je vois tout en noir ?

Si votre esprit est constamment embrumé, si vous ressentez une énorme fatigue et un manque chronique d’énergie, se forcer à voir la vie en rose relèvera du parcours du combattant. Dans ce cas, il est fort probable qu’il soit question de déprime passagère, voire de dépression. Il est difficile pour la personne qui déprime de se rendre compte toute seule de ce qu’elle traverse. C’est souvent une visite chez le médecin pour tout autre raison qui mettra le syndrome en lumière. Si vous souffrez de tels symptômes, je ne peux que vous conseiller de consulter sans tarder votre médecin traitant qui sera à même de faire un pronostic. La kinésiologie peut également vous aider en cherchant la cause profonde de votre mal-être et en ôtant le stress généré par l’événement perturbateur.

 

Je profite de ce premier article de l’année 2019 pour vous envoyer tous mes voeux de bonheur. Je vous souhaite de cultiver votre positivisme pour attirer à vous le meilleur et de continuer à croire en vos rêves, même les plus fous 😉

 

Pour rester connecté c’est ici !

Facebook
Facebook
LinkedIn
TWITTER
PINTEREST
INSTAGRAM

Toutes les catégories

Les archives du blog

Sophie Chérif

Sophie Chérif

Le blog de Sophie me permets d’écrire des articles sur des sujets qui me passionnent et qui j’espère vous seront utiles.
Je vous souhaite une bonne lecture !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial